Mis en avant

Bienvenue

Accueil

Bienvenue sur le site de l’ASAMM, l’Association des sports pour aveugles du Montréal métropolitain, un organisme à but non lucratif qui se consacre à la pratique du sport chez les personnes ayant une déficience visuelle.

Le partage d’une passion : c’est ce qui caractérise le mieux ce qui se passe à l’ASAMM, ainsi que la relation entre membre et bénévole, qui en est davantage une de partage que d’aidant-aidé.
— Lucile Lebihain, bénévole à l’ASAMM

En tant que bénévole, ici, on reçoit plus qu’on ne donne. Permettre à une personne aveugle de faire du vélo, de la randonnée ou peu importe le sport… c’est très valorisant !
— Gontrand Dumont, bénévole à l’ASAMM

Un gros merci à nos guides, vous êtes beaucoup plus que nos yeux !
— Marcel Guilbault, membre de l’ASAMM

Pour vous joindre à nous, à titre de membre ou de bénévole, ou pour toute question en lien avec nos activités, contactez-nous.

Mis en avant

Passeport vaccinal

Passeport vaccinal

Comme vous le savez sûrement déjà, depuis le 1er septembre, un passeport vaccinal est maintenant en vigueur au Québec.
La Santé publique exige le passeport vaccinal pour l’accès à certains lieux, mais aussi pour la pratique d’activités sportives extérieures, pour lesquelles la distanciation de 2 mètres ne peut être respectée.
Vous pouvez consulter les directives de la Santé publique concernant le passeport vaccinal à l’adresse suivante :
https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/deroulement-vaccination-contre-la-covid-19/passeport-de-vaccination-covid-19 
Parce que votre santé nous tient à cœur, nous estimons important de nous conformer aux directives de la Santé publique.
Notez qu’il est donc désormais nécessaire d’être doublement vacciné pour vous inscrire à une activité de l’ASAMM, que ce soit à titre de membre ou de bénévole.
Gardez également à l’esprit que le passeport vaccinal pourrait vous être demandé, à des fins de vérification, pour accéder à certains lieux, ou pour la location de certains équipements.
Dans le cas où une condition médicale particulière avérée vous empêcherait d’avoir accès à la vaccination, merci de contacter l’ASAMM.

Hebdo-Info 23 septembre 2021

Bonne lecture !

1. L’Appel des sens, un grand merci à nos partenaires

À l’occasion de la quatrième édition de l’Événement bénéfice l’Appel des sens qui aura lieu le 4 novembre prochain, l’ASAMM est fière de vous présenter ses partenaires.
L’ASAMM remercie également tous les bénévoles et membres engagés, pour toute l’énergie consacrée à la recherche d’alliés prêts à s’associer à l’événement.
Venez découvrir nos collaborateurs en cliquant sur ce lien : https://asamm.ca/evenements-benefices/

Nous continuerons à vous informer des détails de l’événement tout au cours de son organisation.

Le comité organisateur

2. Prochaine randonnée tandem prévue à Montréal

Ste-Anne-des-Plaines

Extraordinaire parcours à refaire puisque les adeptes de tandem ont apprécié ce décor magnifique. Excellente occasion de se laisser éblouir par les couleurs de l’automne et d’apprécier les échos de la nature !
Nous vous proposons de nous éloigner un peu de Montréal. Les adeptes du vélo tandem partiront du kilomètre 0 au parc de Blainville, en direction de La Seigneurie des Plaines. Il s’agit d’une nouvelle piste très boisée, avec peu de dénivelé. Un espace paisible.

DATE : Samedi, 2 octobre 2021;
Point de rencontre : Centre Claude-Robillard, 9:00, retour 16:15;
Adresse du parc de Blainville :
425 22e avenue Blainville, J7C 5S8;
COÛT : 15$;
Distance : Environ 50 km;
Transport en sus pour les membres.
N’oubliez pas d’apporter : bouteille d’eau, chapeau, crème solaire, lunch etc.
Important de vous inscrire en communiquant avec l’ASAMM ou auprès de Jocelyne Richard : ricjoc01@gmail.com

3. Invitation à une randonnée spéciale

Dans lequel des parcs de Montréal se trouvent : la place des nations, la tour de Lévis, la poudrière, la mare au diable et même le Lac des cygnes ?

Vous donnez votre langue au chat ?

Hé bien votre association préférée vous invite à vous cultiver un peu plus, tout en découvrant un joyau de notre patrimoine naturel urbain montréalais, le parc Jean-Drapeau.

L’île Sainte-Hélène et l’île Notre-Dame accueilleront nos pas cadencés et nous mèneront près d’un fort, d’un moulin, de la biosphère, du lac des cygnes, des floralies et de quelques pièces d’art public.

De plus, durant la journée, notre dynamique animatrice Marisol prendra plaisir à nous lire et décrire quelques faits historiques du parc Jean-Drapeau, et les plus attentifs qui sauront bien répondre aux questions se mériteront des prix de présences.

Date : Samedi le 16 octobre de 9:30 à 15:30.
Voilà une belle occasion de se rassembler et de fraterniser tous ensemble.
N’oubliez pas d’apporter votre lunch, d’être bien chaussé et habillé pour la marche.

Pour les usagers du transport adapté : Demandez à être déposé au métro de la station Jean-Drapeau car le rassemblement est prévu à cet endroit.

Vous devez vous inscrire à info@asamm.ca ou ricjoc01@gmail.com

C’est un rendez-vous à ne pas manquer !!

Jocelyne Richard, Présidente

4. Les pays d’en haut

Quelle meilleure façon de terminer l’été et d’entamer la saison des couleurs qu’une balade à vélo dans les Pays d’en haut ?

Le rendez-vous était donné à l’ancienne gare de Prévost. C’est avec enthousiasme que les 8 tandems amorcent la piste cyclable du p’tit train du Nord en direction de
Val-David. Que nous sommes chanceux, il fait beau et le temps est juste parfait, pas trop chaud pas trop froid.

Je suis en équipe avec Sébastien. En admirant les premiers arbres rouges, jaunes et oranges nous nous demandons si c’est le froid ou l’ensoleillement qui fait changer la couleur des arbres, nous promettant d’élucider la question avec notre ami Google à notre retour. (Voir la note 1).

Nous longeons la rivière du Nord qui est tantôt sablonneuse, tantôt riche en roches. Tout au long de la piste, qui monte toujours un peu, les anciennes gares défilent : Prévost, Piedmont, Ste-Adèle, Val-Morin, Val-David.

À la gare de Ste-Adèle, Sébastien a une pensée pour le curé Labelle et on se demande si le célèbre personnage est inhumé dans le coin, un autre sujet à googler à notre retour ! (Voir la note 2).

À Val-David, nous nous arrêtons pour la pause dîner. Qu’il fait bon se reposer en se faisant chauffer la couenne par ce généreux soleil de fin d’été. Après le dîner, 2 valeureux Tandems vont faire une petite rallonge vers Ste-Agathe.

C’est finalement l’heure de rebrousser chemin. Tout ce qui monte, redescend. Alors ce sont les jambes beaucoup plus légères que nous retournons vers Prévost, avec un magnifique faux-plat descendant, pas toujours faux ! Youpi !

Retour à l’ancienne gare de Prévost où la crèmerie, qui n’a pas bougé, nous attend pour un cornet bien mérité !

Note 1: Avec les journées qui raccourcissent, ainsi, mais à moindre mesure, que le froid qui s’installe, l’arbre coupe l’apport en chlorophylle aux feuilles;
Privées de leurs pigments verts, les feuilles révèlent les autres couleurs qui les composent: le jaune et l’orange. La couleur rouge dont se pare l’érable à sucre, est produite par la dégradation des sucres dans la feuille.

Note 2. Le curé Labelle est enterré à St-Jérôme.

Sylvie Desourdy, bénévole.
Lire la suite « Hebdo-Info 23 septembre 2021 »

Hebdo-Info du 16 septembre 2021

Bonne lecture !

1. Lancement de l’Appel des sens

C’est le 7 septembre dernier qu’était lancée la quatrième édition de l’Événement bénéfice l’Appel des sens qui aura lieu le 4 novembre prochain.
Nous vous informerons des détails de l’événement tout au cours de son organisation. D’ici là, pour plus d’informations ou pour vous procurer un billet, suivez ce lien :
https://asamm.ca/evenements-benefices/

2. Mazen, veux-tu faire un tour de tandem ?

Il semble que la réponse est « oui » et nous nous sommes retrouvés à 9 heures tapant au Centre Claude-Robillard. Seul tandem, sans directive (sauf de ne pas aller trop vite, décrétée par la Présidente), la journée s’annonçait très intéressante. Le jeune homme me propose d’aller « explorer ». Il aime découvrir des nouvelles places, des nouvelles sensations. Bon, commençons par choisir une direction… Le RécréoParc à Sainte-Catherine semble loin et plein de possibilités d’explorer le voisinage. En descendant vers le Vieux-Montréal via la piste cyclable de la rue Boyer, Mazen s’active pour soutenir son plan d’exploration. Avec ses connaissances du coin, il me fait passer par le parc Laurier pour se diriger vers la rue Berri. Via le Pont de la Concorde, nous voilà arrivés sur l’île Sainte-Hélène où une course de vélo a failli modifier le projet. Ah, je m’en viens au projet : traverser quelques « ponts » sur le chemin. En soit, c’est banal. Toutefois, la chose se complique lorsqu’on vise l’ouest où les ponts vont du nord au sud ou l’inverse. Rendu là, nous tournons vers la gauche pour traverser l’écluse de Saint-Lambert. Ceci permet de s’enligner sur le pont Samuel de Champlain. C’est à ce moment que je pense fabuler. Des tandems avec des occupants portant des dossards de l’ASAMM. En fait, ils étaient deux tandems. Ce mirage fut si court que personne n’a songé à ralentir. Bon, nous allons peut-être les retrouver plus tard. Encouragés par l’apparition, nous sprintons vers le nouveau pont. C’est encore une fois Mazen qui savait où je devrais rouler pour trouver l’accès au pont. Le chemin tout neuf mène plus haut et plus loin en traversant la route 132 en direction Saint-Lambert. Et rebelote. Encore la route 132. La montée sur le pont est encore plus haute et plus longue. Le souffle court, les jambes en feu, nous arrêtons au deuxième belvédère. Mazen, les cheveux dans le vent, prend connaissance de l’ampleur de cet ouvrage avec son emprise géographique (la voie maritime, le fleuve Saint-Laurent et les villes qui bordent les rives). La descente fait chauffer les freins car la sortie à l’île des Sœurs est toujours en construction. Prochaine direction : l’estacade du pont Champlain. Pour moi, c’était la deuxième fois cette année que j’utilisais ce chemin et cette fois, la voie cyclable nouvellement asphaltée était ouverte pour nous. La digue de la voie maritime était fidèle à elle-même. Ça veut dire : raboteux pour rouler mais sans voitures ni feux de circulation et plein de gens à vélo. Rendus au RécréoParc, le mirage du pont Victoria devient réalité. Ils étaient là, attablés avec leur goûter et visiblement contents de nous voir. André annonce fièrement qu’ils sont partis de chez-lui pour se payer la traite sur la voie maritime. « Se payer la traite » est la bonne expression car notre équipe n’a vu que la poussière et des dossards qui disparaissaient au loin sur la voie maritime. Que cela ne tienne ! La présidente nous a défendu de faire de la grande vitesse. Alors nous nous sommes abattus sur les montées. Un autre pont se dresse sur le chemin du retour. Il s’appelle « Jacques Cartier ». Nous avons entrepris l’ascension par l’île Notre-Dame. Court mais combien intense cette montée et plein de voitures qui nous poussent dans le dos ! Le retour vers le Centre Claude-Robillard s’est fait en douceur, au rythme des feux de circulation. Notre équipe était contente des 70 kilomètres parcourus en 3 heures et 30 minutes. Quoi que les jambes un peu beaucoup fatiguées et les fesses en compote.
Merci Mazen pour ton implication active dans cette sortie très différente et très divertissante.

Martin Stockmeyer, Bénévole

3. Bonne nouvelle pour l’ASAMM

Cette année, afin de soutenir les organismes producteurs des activités sportives au Québec, les gouvernements fédéral et provincial ont offert une aide financière sous forme de fonds d’urgence (subvention).

Le mandat de la distribution de ces sommes a été remis à Sports Québec, aux fédérations sportives reconnues ainsi qu’au Réseau des unités régionales de loisirs et de sport du Québec.

Dans le cadre de notre partenariat avec l’Association sportive des aveugles du Québec (ASAQ) et grâce à la précieuse collaboration de Nathalie Chartrand, sa directrice générale, nous avons pu faire une demande de subvention.

Nous sommes heureux de vous informer que la demande de l’ASAMM a été acceptée par l’Association Sportive des Aveugles du QC ainsi que par Sport et Loisir de l’Île de Montréal pour la somme de 4 084 $.

De plus, nous avons reçu une lettre nous mentionnant que l’ensemble des partenaires du milieu sportif est conscient que nous travaillons très fort pour nous assurer que la population québécoise puisse pratiquer ses sports favoris et nous remercie pour le temps et l’énergie que nous investissons chaque jour afin que les gens puissent pratiquer du sport dans leur communauté.

Voilà des bons mots très encourageants.

Jocelyne Richard, Présidente
Lire la suite « Hebdo-Info du 16 septembre 2021 »